EuroCroissance

Fonds et Contrats Euro-Croissance, késako ?

 Euro-croissance : des fonds mais aussi des contrats !

Les fonds euro-croissance sont des fonds de nouvelle génération disponibles au sein des contrats multisupports d’assurance-vie orientés vers l’investissement dans les entreprises françaises.

A l’instar des contrats en euros, des contrats euro-croissance seront lancés, ne proposant qu’une seule unité de compte, un fonds euro-croissance.

Inspirés du rapport Berger-Lefebvre d’avril 2013, ces nouveaux supports offrent un rendement sensiblement supérieur aux fonds en euros.

L’objectif de ces fonds euro-croissance est de stimuler le développement de l’investissement dans l’industrie française tout en assurant une rémunération attractive pour les épargnants en combinant risque et sécurité.

 Fonds euro-croissance : un placement à long terme

D’après les assureurs, les épargnants devraient s’attendre à des rendements compris entre 3 et 4 % pour ces nouveaux fonds, soit l’équivalent des performances actuelles des meilleurs fonds en euros, mais supérieur aux rendements moyens.

Les fonds euro-croissance offriront aussi une garantie de capital à terme après 8 ans de détention afin d’encourager l’investissement de longue durée et de donner une meilleure visibilité aux assureurs.

Enfin, pour faciliter leur arrivée sur le marché de l’épargne, le transfert d’un fond classique vers un fond "euro-croissance" sera possible tout en conservant l’antériorité fiscale acquise par les épargnants.

EuroCroissance : A la une

Aviva France, fortement engagé en faveur de la finance durable, rejoint le Cercle des Institutionnels de Novethic
mardi 9 juillet 2019

Acteur majeur de l’assurance, Aviva France affirme ainsi son engagement fort pour une finance durable, et enrichira le Cercle et ses membres de son expertise et sa vision. Le Cercle des Institutionnels est un lieu d’éclairage et d’échange entre pairs sur les meilleures stratégies finance durable.

Taux d’intérêt : Non, la zone euro n’est pas le Japon !
mardi 9 juillet 2019

Christophe Morel, chef économiste de Groupama AM, livre son point de vue sur la situation actuelle en zone euro. Dans un contexte de taux d’intérêts à zéro, voire négatifs, et d’une inflation basse, le spectre d’une « japonisation » de l’économie européenne a resurgi avec force depuis le début de l’année. Si la zone euro présente en effet des similitudes avec le Japon des années 90, son potentiel actuel de croissance devrait lui éviter tout risque d’enlisement à conditions, toutefois, de progresser dans la gouvernance européenne.

Green Credit Continuum : 1 milliard d’euros pour le développement de la finance obligataire verte en Europe
mardi 9 juillet 2019

Amundi et la Banque européenne d’investissement lancent le programme Green Credit Continuum : 1 milliard d’euros pour le développement de la finance obligataire verte en Europe.

Assurance-Vie Darjeeling : une allocation spécialement dédiée à l’Investissement Socialement Responsable (ISR)
mardi 9 juillet 2019

De plus en plus d’épargnants souhaitent orienter leurs investissements vers des produits socialement responsable. Donner du sens à son épargne, c’est tout l’enjeu de la nouvelle allocation proposée sur le contrat d’assurance-vie Darjeeling, assuré par SwissLife et commercialisé par Placement-Direct.fr.

Lutte contre le blanchiment d’argent (Tracfin) : forte progression de l’activité en 2018, +12% en un an
vendredi 5 juillet 2019

Le rapport d’activité de TracFin, cellule de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, publié par le Ministère de l’Économie ce jour, confirme la nette progression des déclarations des professionnels de l’immobilier. L’année 2018 constitue une nouvelle année de forte progression de l’activité de Tracfin, le service a reçu et analysé 79 376 informations (+12 % en 1 an et de 75 % en 3 ans). Cette progression d’activité est le fruit de la vigilance pérenne des professionnels assujettis au dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB/FT). En 2018, 96 % des informations reçues par Tracfin émanent des professionnels déclarants soit 76 316 déclarations de soupçon (+ 11 %).